Changement climatique GDA Sidi Amor COP 27

GDA Sidi Amor / Cop27

Lutte contre le changement climatique : un exemple d’action locale à travers le projet de restauration d’un écosystème dégradé.

Le GDA Sidi Amor relate une expérience de 15 ans qui, à travers un projet de restauration et de valorisation d’un territoire dégradé, a expérimenté et appliqué un ensemble d’actions d’adaptation climatique modèles : Le sol, l’eau, l’énergie, l’agriculture climatique intelligente, l’éducation environnementale, la mobilisation communautaire, l’implication des agriculteurs, des femmes et de jeunes dans l’effort d’adaptation climatique…..

Autant d’axes de développement et d’enseignement qui ont fait du GDA Sidi Amor, une école de terrain et un laboratoire vivant  pour la valorisation de l’action à l’échelle  locale, notamment par l’enseignement des Nature-based solutions for climate change mitigation.

Les actions de développement réalisées par le GDA Sidi Amor, au coeur de la lutte contre les changements climatiques.

Notre approche, en tant que Groupe de développement local était, conformément à l’esprit et la lettre des textes régissant les GDA, de valoriser et développer les ressources naturelles de notre terroir. Il s’agissait d’un écosystème agroforestier périurbain, à la périphérie de Tunis, caractérisé par une vulnérabilité et une dégradation remarquables. Le projet de développement porté par les riverains et appuyé par les institutions de tutelle administrative et scientifique, ainsi que par de nombreux bailleurs de fond (Banque Mondiale, FAO, PNUD, PAM, TIKA…etc) a évolué vers une plateforme expérimentale et pédagogique de référence.

Au fil des années, nous avons compris que les dérèglements climatiques étaient au cœur de notre projet de développement ; interférant et au quotidien, avec toutes nos actions : effets négatifs croissants sur la raréfaction de l’eau, sur la productivité, sur la multiplication des feux…etc ; mais, et c’est à l’actif de tout élan de valorisation des ressources naturelles, nos actions se sont avérées les meilleurs remèdes pour lutter contre les effets du changement climatique.

La résilience climatique à l’échelle locale

Travaux de conservation des sols : Stabilisation  et lutte contre l’érosion et les ravinements

Energies Renouvelables : « Minigrids » et Pompage solaire

Eau : Une gestion valorisante et durable de la ressource hydrique, notamment non conventionnelle

Lutte contre la désertification par le reboisement et l’enrichissement du couvert végétal

Climate Smart Agriculture : Agroforesterie, permaculture et modes agricoles « respectueux »

Prévention et lutte contre les incendies

Création de zones humides artificielles et de points d’eau 

Promotion de l’écoconstuction par les matériaux naturels locaux 

Mobilisation et incitation à une cogestion adaptative de l’écosystème Sidi Amor